Famille de référence

Isatis à 2 mois et demi

Êtes-vous...

  • Prêt pour accueillir un chiot de 2 mois à 2 ans ?
  • Partant pour vous investir dans l’éducation d’un élève chien guide ?
  • En bref, vous êtes très disponible ?

Alors cette mission est pour vous !

Prenez part à notre chaîne de solidarité et contribuez à faire d’un chiot, un chien équilibré et heureux d’accompagner vers l’autonomie une personne déficiente visuelle ou aveugle.

Les indispensables

  • Habiter à 1 heure maximum du Centre d’éducation de Cibeins
  • Consacrer du temps et avoir de la patience
  • Offrir un foyer d’accueil adapté :
    • un lieu de vie sécurisé propre à favoriser l’épanouissement du chiot ;
    • un environnement sans stress, propice au développement de ses capacités d’attachement et de socialisation.
  • Ne pas laisser le chiot seul plus de 2 heures de suite.
Chiot assis attendant sa gamelle

Votre mission

  • Accueillir chez vous un jeune chiot destiné à devenir chien-guide.
  • Participer à l’éducation de l’élève chien guide et lui permettre d’acquérir les bases comportementales propres à son équilibre et à sa sociabilisation.

Une grande disponibilité !

  • Être en capacité de ne pas laisser le chiot seul plus de 2 heures. Il doit pouvoir vous accompagner dans toutes les situations de la vie courante y compris sur votre lieu de travail.
  • Vous rendre, chaque mois, à notre école (Centre d’éducation de Cibeins) pour participer à l’évaluation de l’élève chien guide.
  • Accueillir avec bienveillance les professionnels qui se rendront à votre domicile pour faire le point.

Durant cette phase d’accueil, vous serez aidé par les conseils d’un éducateur expérimenté.

Dans les détails :

Apprendre au chiot les bonnes habitudes (ne pas réclamer à table, ne pas dormir sur le canapé, ne pas toucher aux objets autres que ses jouets, etc.) tout en lui permettant de trouver sa place au sein du foyer :

  • lui apprendre à devenir propre ;
  • l’emmener partout avec vous (transports en commun, commerces, événements divers…), même en vacances si cela est possible. Il convient de noter que son statut d'élève chien-guide lui autorise certains accès ;
  • assister aux séances collectives organisées au sein de l’école (Cibeins) ;
  • suivre les conseils des éducateurs lors du suivi à votre domicile ;
  • faire deux allers-retours par semaine à Cibeins pour son apprentissage du guidage, à partir des 10 mois ;
  • se préparer à la séparation lorsqu’au terme de sa formation, le chien guide sera remis à une personne déficiente visuelle ou aveugle.

Et après…

Participez à la remise du chien guide, rencontrez son maître et recevez des nouvelles régulières du duo formé.

Votre droit à souffler ou faire une pause

Une famille de week-end ou une famille de relais peut prendre la relève en cas de nécessité ou pour des contraintes familiales.

Les 5 étapes pour devenir famille de référence

Après réception de votre dossier :

  1. échanger avec Emma Raffin, chargée des familles d’accueil ;
  2. participer à une réunion d’information collective ;
  3. faire plus ample connaissance à votre domicile ;
  4. assister à un cours collectif de 2 heures à l’école de Cibeins ;
  5. accueillir un élève chien-guide d’âge différent lors de 3 week-end.

Après réflexion et à tout moment, vous aurez la liberté de passer ou non à l’étape suivante.
L’arrivée d’un chiot intervient en fonction des naissances.

Votre mission démarre, c’est le début d’une belle histoire !

En résumé…

Les grands +

  • Vivre une belle aventure familiale
  • Favoriser l’amélioration des conditions de vie d’une personne déficiente visuelle ou aveugle
  • Prendre part au devenir d’un « super héros » chien guide
  • Contribuer à l’ensemble du parcours de formation d’un chien guide
  • Partager des moments complices avec lui par une présence affectueuse et à travers le jeu
  • Découvrir le mouvement chiens guides ainsi que ses actions solidaires
  • Rencontrer des passionnés du bien-être animal

Les petits -

  • Les (petites) bêtises du chiot ne sont pas exclues ; elles peuvent engendrer parfois quelques désagréments...
  • L’accueil d’un chien à temps plein impose plusieurs sorties quotidiennes par tout temps
  • Ne pas exclure l’hypothèse que le chiot soit réformé pour des raisons de santé ou de comportement
  • Se faire à l’idée de la séparation. Le départ de l’élève chien-guide n’est pas toujours facile à vivre… Mais votre acte de solidarité donne naissance à un duo maître chien guide unique

Témoignage
d'une famille relais